Dons via des plates-formes de financement par la foule

Extrait
Les dons à des organisations caritatives reconnues vous donnent droit à une déduction fiscale. Toutefois, cette réduction d'impôt est soumise à certaines conditions : par exemple, vous devez faire le don directement à l'organisme de bienfaisance reconnu. Jusqu'à présent, les plateformes de paiement en ligne constituaient une étape intermédiaire trop lourde pour les autorités fiscales ... mais cette objection est désormais levée.

Allégement fiscal pour les dons

Si vous faites un don à une organisation caritative, vous avez droit à une déduction fiscale de 45 % du montant du don. Mais il y a certaines conditions.

Le don doit être d'au moins 40 euros (vous pouvez verser ce montant en plusieurs fois, par exemple avec un ordre permanent de 5 euros par mois).
Le fait qu'il existe également un plafond est un peu moins connu : le montant du don par contribuable ne peut pas dépasser 10% du revenu net total ou 392 200 euros (année d'évaluation 2020).
En principe, vous devez déposer de l'argent, mais sous certaines conditions strictes, vous pouvez également faire don d'une œuvre d'art.

Le donataire doit être une institution reconnue. Pour certaines institutions, cette reconnaissance est automatique (comme les universités et les institutions culturelles). Pour les autres, cette reconnaissance doit être obtenue explicitement sur demande auprès des services compétents. Les dons à des institutions étrangères sont également éligibles, mais dans ce cas, vous devez démontrer qu'il s'agit d'une institution qui, si elle était établie en Belgique, serait également reconnue ici.

Si vous faites un don à une telle institution reconnue, vous recevrez un certificat mais les autorités fiscales seront également informées. Ainsi, vous trouverez déjà votre don dans votre déclaration de revenus préremplie dans Tax On Web.

Direct ou non

Jusqu'à présent, l'administration fiscale vous demandait de transférer le don directement à l'institution en question. En d'autres termes, vous deviez transférer une somme d'argent sur le compte de cette institution. Il y avait une sorte de politique de tolérance pour certaines actions lorsqu'un compte commun était utilisé pour plusieurs institutions.
Les dons en ligne (via Bancontact, Visa, Mastercard) sont également considérés comme des dons directs, mais les dons via des plateformes de crowdfunding (comme PayPal ou Facebook) posaient problème jusqu'à récemment.

Début septembre, les autorités fiscales ont décidé d'ouvrir l'allégement fiscal aux dons de crowdfunding également. Elle applique les mêmes conditions que pour les dons en ligne, à savoir

  • il doit être possible d'identifier le donneur ;
  • le don doit être effectué sur un compte de l'organisme agréé dont il est le seul propriétaire ;
  • l'organisme agréé doit inscrire le don dans ses comptes ;
  • la donation doit être définitive et irrévocable ;
  • le cadeau doit être d'au-moins 40 euros.

Il est essentiel que la plateforme de paiement assure une transparence totale et incontestable afin qu'il n'y ait aucun doute quant à l'identité complète du donateur, de l'institution donatrice et du montant du don.

Veuillez noter que les dons effectués à la fin d'une année ne sont considérés comme un don de cette année que si le compte de l'organisme agréé est crédité l'un des trois premiers jours ouvrables de l'année suivante. Même si vous faites un don via une plateforme de paiement, il doit arriver sur le compte de l'institution donatrice dans cette période des trois premiers jours ouvrables de l'année suivante.

Les derniers articles

Registre UBO : pas de report, mais une politique de tolérance

Le 30 septembre était la date limite absolue pour l'enregistrement des "bénéficiaires effectifs" de votre société. Cependant, une semaine avant cette date, nous avons obtenu un certain "report". Mais à partir du 1er janvier 2020, votre entreprise devra fournir les informations nécessaires, faute de quoi des sanctions seront imposées.

Les autorités fiscales en recherche

Les autorités fiscales (TVA ou impôt sur le revenu) ont accès aux locaux que vous utilisez pour votre profession. Sans aucun doute. Mais s'ils veulent également vous "rendre visite" à votre domicile ou dans des locaux privés, ils doivent d'abord se rendre au tribunal d'instance pour obtenir une autorisation. Une telle visite ne peut avoir lieu qu'entre cinq heures du matin et neuf heures du soir.

Dons d'assurance : aucune économie sur les droits de succession

Si vous faites une donation dans les 3 années précédant votre décès, cette donation sera prise en compte dans le calcul de votre succession et des droits de succession dus, sauf si des droits de donation ont été payés. Si vous faites don d'un contrat d'assurance-vie, vous n'échapperez pas à cette règle. En effet, le montant du don sera ajouté à votre succession, même si vous décédez plus de trois ans après le don.